Tag Archives: Floride

La Faune de Floride

7 Déc

     Aujourd’hui, j’ai envie de vous écrire un petit billet sur un sujet que je voulais traiter depuis longtemps. On n’y pense pas avant de partir mais elle peut nous étonner sur place, je vais vous parler de la Faune Floridienne.

     Dans un premier lieu, il convient de se rappeler du contexte. Avant que les Américains ne s’y intéressent et plus précisément, avant que Walt Disney n’ait cette idée folle que d’y implanter son deuxième parc à thème, la Floride n’était qu’une grande terre marécageuse et sauvage, au climat trop tropical pour que quiconque ne veuille s’y installer. Aujourd’hui, cette riche péninsule est totalement développée et on ne peut se douter que ses terres étaient hostiles il y a moins de 50 ans… à part peut être si l’on croise certains spécimens des espèces qui perdurent encore sur ce territoire, témoins du passé.

(Ca c’est de l’intro !) Du coup, parmi les petites (et grosses) bébêtes que vous croiserez très probablement à Walt Disney World, il y a de drôles oiseaux :

Le premier que j’ai moi-même rencontré était « Le gros blanc ». J’ai fait mes petites recherches et il semblerait que cette énorme machin s’appelle « La Grande Aigrette » (Bin tiens !). Alors cette chère demoiselle au bec énorme et POINTU se ballade à sa guise dans les parcs, monte sur les tables et picore les burgers des Guests sans modération. Sympa l’ambiance. Enfin rassurez vous, ce que m’a appris ma formatrice dés mes premiers pas à Pecos c’est que ces effrayant zozios de 1 mètre de haut (quand même) sont, eux même, très peureux et qu’il suffit de les chasser un peu pour qu’ils s’envolent à tire d’ailes !

Grande Aigrette

Dans la catégorie « ailés », je vous rassure, il n’y a pas que des choses affreuses et mal intentionnées ! A l’image de ce gentil canard, qui ne diffère absolument pas des spécimens qu’on peut rencontrer en France mais avec lequel j’avais un bon feeling. Coin !

Canard

Sinon, toujours dans la famille des oiseaux, on trouve aussi des espèces plus rares tel que ce rapace (Dont je ne suis malheureusement pas parvenue à définir l’espèce, malgré des recherches poussées… Ce serait une Bondrée Apivore ou une Buse Variable ou un Aigle de Bonelli ou une Buse à Épaulettes, bref, si quelqu’un s’y connaît… ?). Observé dans les backstage du Yacht & Beach Club Resort, il n’aimait pas se faire photographier… Il y a de forte chance que cette rencontre ne soit que le fruit d’un pur hasard donc je ne peux pas vous promettre que vous en observerez vous aussi.

Rapace

Cela dit, ce que je peux vous assurer que vous rencontrerez, malheureusement, ce sont les patibulaires Ibis Blancs. Les acolytes des Grandes Aigrettes, toujours à l’affut d’une frite maladroite, ils se baladent un peu partout dans le resort, sont tout aussi effrayants que leurs cousines et… Plus nombreux ! Ce qu’on pourra leur accorder c’est qu’ils décorent très bien les arbes de Animal Kingdom à la nuit tombée…

Oiseau

Mais bien évidemment, dans un environnement marécageux, on n’oublie pas les reptiles :

Lezard

Le premier, rien de très dépaysant par rapport à la France (Et plus particulièrement, le Sud), c’est le lézard et plus précisément, le Gecko. Donc tout va bien, le gecko il est sympa, il est mignon, il est petit, il fait pas peur… Aucun problème. La petite particularité des geckos de Floride est qu’il y en a des transparents… Ils ne le sont pas tous mais si vous en rencontrez un, vous verrez que leur petit corps blanc est tout à fait fascinant. D’après Google, il s’appelle le Margouillat. Bon sinon, il y en a aussi des plus classiques, comme ci-dessous.

Lezard

Ensuite, toujours en termes de reptiles, il y a aussi des spécimens beaucoup moins sympathiques ! Je n’ai malheureusement pas eu le temps de prendre de photo de l’animal et malgré mes recherches, je ne suis pas parvenue à identifier son espèce mais je peux vous le décrire : C’était un serpent (Et oui), très fin, d’environ 1m de long et tout noir… Il était très beau, se déplaçait assez rapidement et semblait se foutre totalement de moi. Je l’ai croisé en quittant la piscine de Patterson mais n’ayez pas peur, je ne pense pas que ce soit très courant comme rencontre.

Enfin, toujours dans la famille des reptiles, vous le savez probablement déjà, la Floride compte encore un nombre important de crocodiles (Aligator ? Caïman ?). Après, ni moi, ni mes ami-es n’en ont rencontré durant mon programme donc, ça devrait aller pour vous. Quoique… Il paraît que certains ont élu domicile dans les différents points d’eau des parcs et hôtels Disney. Attention les mollets !

Ensuite, comme partout, la Floride contient également des petites bébêtes à poils (ou pas), les mammifères !

Et on commence par le plus commun, et sûrement le plus mignon, rare en France et pourtant pas si farouche : l’écureuil ! Il y en a plein partout, ils n’ont pas peur de se rapprocher des humains, ils font très « Disney » (Genre Tic et Tac, Blanche Neige, etc.) donc c’est un plaisir de les côtoyer au quotidien !

Ecureil

Ensuite, l’autre petite bestiole que vous avez des chances de rencontrer dans les parcs et partout ailleurs à Little Lake Bryan, c’est le lapin ! Très Blanche Neige, lui aussi, il n’est pas trop craintif mais moins sociable que l’écureuil.

Lapin

Plus rare et pourtant très américain, si vous avez du bol, vous croiserez peut être la route d’un Raton Laveur ! Ce sont des gourmands, je pense que la seule occasion que vous aurez de les rencontrer se présentera s’ils ont de la nourriture à chiper. Je n’en ai rencontré qu’un lors de mon voyage, il gratouillait la terre sous un arbre au niveau de l’arrêt de bus CM de Magik Kingdom… Ce qui m’a étonnée est le fait que tout le monde se foutait totalement de sa présence… Ce ne doit pas être très rare pour les Américains…

Racoon

Encore plus rare, ma colocataire était folle que j’ai réussi à en photographier un car elle n’en avait croisé aucun en 6 mois de programme : Le Tatou. Cette étrange petite bestiole est très timide et la croiser n’est pas chose aisée. Pour ma part, je l’ai aperçue en pleine nuit, en rentrant de House of Blues, dans un buisson entre Chatham et Patterson. Ce qui vous observerez peut être plus facilement est la peau du Tatou car ils muent… Marrant hein ?

Amadrillo 

Enfin, on va s’intéresser à un tout autre registre : les insectes :

Pour commencer : le trash. Je n’ai pas pu observer ce phénomène mais l’histoire est trop drôle pour que je ne la partage pas avec vous :

  • Ma colocataire de l’époque m’avait raconté qu’un peu avant mon arrivée, aux environs de Avril-Mai, une certaine espèce d’insectes envahissait les environs et que la seule solution qu’avaient trouvé les pouvoir publics était de libérer des milliers ou des millions de cafards dans toute la Floride. Résultat, l’insecte qui proliférait à la base a effectivement quitté les lieux mais… La surprise que la Floride a connu est le fait que la saison des amours des cafards arrivait juste après et qu’ils se sont mis à copuler partout ! Ils copulait dans les airs, sur les terrasses, sur les tables et… Sur les gens ! Sympa l’ambiance !

Sinon, toujours niveau insecte, je n’ai pas observé de spécimens particulièrement marquants à part peut être un énorme scarabée (ressemblant à celui ci dessous) qui est plus ou moins tombé sur mes amies et moi alors que nous attendions patiemment notre bus. Avec son poids, sa chute avait émis un bruit audible à des mètres à la ronde !

scarabee-chenu
Ce que l’ont peut signaler de remarquable chez les insectes de Floride est le fait qu’ils sont bien plus gros que les Français, à l’image de cette belle Libellule…

Faune de Floride

Bon bien évidemment, je ne vous parle pas des animaux de Animal Kingdom, sinon, ce serait tricher ! Cette liste n’est pas exhaustive, elle ne reprend que les animaux que j’ai ou que mes ami-es ont observé. J’espère que tous ces animaux ne vous font pas trop peur mais, c’est aussi ça l’aventure Disney !

Publicités

Au Travail !

30 Mar

Je continue là où je m’étais arrêtée dans mon dernier article : Vous êtes Cast Member à Walt Disney World !! Youpi !!

Et ça veut dire quoi ?!?! Ca veut dire… Mickey, Minnie, les parcs, les costumes, la musique, la magiiiiiiiiiiiiiiiie… Enfin, fatalement, ça veut aussi dire… LE TRAVAIL ! Et oui, on a beau essayer de l’oublier, de l’occulter ou de le minimiser… On est là pour bosser un peu quand même.

Dur dur d'ouvrir les yeux le matin avec ce soleil !

Dur dur d’ouvrir les yeux le matin avec ce soleil !

Alors au début c’est pas gagné, on a pris la mauvaise taille de costume, on s’est piqué à vif avec son nametag, on a eu la peur de sa vie pendant la longue minute de retard de notre bus et on a failli faire le vol plané de notre vie quand il s’est arrêté MAIS, on y est, notre premier jour, notre premier assignement… Quelle émotion.

J’en profite d’ailleurs pour faire un rapide petit interlude à propos des bus du resort. J’en parlerai plus en détail dans un prochain poste.

Vous pouvez aller voir, ici la vidéo officielle de Disney College Program. Elle est plutôt honnête, les bus sont effectivement à l’heure en général avec des petites variations de 2 à 3 minutes en moyenne (Il peut y avoir de plus gros retards aussi parfois mais c’est pas perpétuel). Ce qui est embêtant c’est quand ils passent en avance… Là c’est très chiant. L’amie avec qui je suis partie a eu beaucoup de soucis avec le bus E par exemple. Vos supérieurs vous conseilleront forcément de partir avec 2 ou 3 ou 24h d’avance pour être sûr-e d’être à l’heure mais je ne le recommande pas. N’arrivez pas vraiment juste juste, évidemment, mais faut pas trop exagérer non plus.

Bref, pour votre première semaine de travail, ne vous en faites pas, même si vous avez déjà tout oublié de votre formation, vos premiers jours ne devraient pas si mal se passer que ça. Et ce pour deux raisons :

  • Vous serez d’abord assigné-es aux postes faciles de votre location, ceux qui incluent le moins de tâches et le moins de responsabilités.
  • Et quand bien même ces postes seraient difficiles, tous vos collègues seront prêts à vous aider et vous expliquer ce dont vous ne vous souvenez pas. Tant que vous faites attention de ne pas demander de l’aide à quelqu’un qui est en plein rush, transpirant de la tête aux pieds et dans un stress total, il n’y a pas de raison qu’ils vous laissent dans la mouise. (A ne pas confondre avec le nom de famille du Patron…)

Au travail

Soyez attentifs à ce que vous faites et vous devriez assez vite prendre des automatismes et de l’aisance au milieu des Guests et de vos collègues. La suite sera simple, le boulot ne sera qu’une étape de votre journée, plus ou moins longue, plus ou moins cool, plus ou moins chiante, plus ou moins fatigante, vous vous en rendrez vite compte. Voici tout de même un petit aperçu de ce qui vous attend :

  • Des journées de 6h, le genre de journée qu’on aime avoir juste avant nos jours Off ou après une énorme journée, quand on est physiquement fatigué et qu’on a déjà gagné le plus gros de notre salaire hebdomadaire. En milieu de semaine, c’est un peu énervant de bloquer une journée pour si peu, en plus on a que 15 minutes de pause dans la journée… Généralement, on préfère les journées comme ça :
  • Entre 8 et 10h, pas trop fatigant, avec des pauses correctes (Entre 30 et 45 minutes je crois, voire 1h) et qui rapporte quand même. Je pense qu’une semaine avec uniquement des journées dans cette fourchette d’horaires, c’est bien, ça fait des sous et ça laisse 2 jours Off, normal.
  • Des journées de plus de 10h. Outch, j’ai mal aux pieds, rien que d’en parler. C’est un peu dur, on en fait pas trop dans la semaine des comme ça (A part les fous qui font du 16h tous les jours mais ça… C’est les Américains). A partir de 11h, on compte les quarts d’heure, à partir de 12h, on compte les minutes, à partir de 13h, on compte les secondes.
  • Rester debout tout votre shift durant, parce qu’un Cast Member ne s’assoie pas On Stage et ne s’arrête pas de travailler tant qu’il n’est pas en pause. Au début ça fait très mal aux pieds, après on s’y fait mais ça fait toujours un peu mal.
  • Avoir plusieurs positions différentes dans la journée. Une position du début de votre shift jusqu’à votre premier break, une autre après et une autre après un éventuel deuxième break.
  • Avoir deux locations différentes. Ce n’est pas le cas de tout le monde mais ça arrive. Durant mon séjour, j’avais deux restaurants différents, partageant les mêmes Backstages et le même costume. Certains de mes amis avaient deux locations différentes ET deux costumes différents. On s’y fait bien m’semble-t-il :)
  • Avoir des jours Off qui, généralement (Pas automatiquement) se suivent, sont plus ou moins toujours les mêmes jours de la semaine et ne tombent pas forcément pas Samedi et Dimanche.
  • Un travail assez physique et rébarbatif. Les conditions de travail à Walt Disney World ne seront probablement  pas les meilleures de votre vie, sans pour autant que ce soit invivable…
  • Des Guests adorables OU odieux. Soit l’un, soit l’autre.
  • Vous aurez plusieurs sortes de supérieurs :
    • Les « coordinators » qui sont vos n+1, ceux qui assignent les positions et contrôle le travail terrain.
    • Les « managers » qui sont au dessus des coordinators et qui contrôlent LEUR travail. Dans ma location, les managers étaient plus gentils que les coordinators.
  • Il faudra arriver à l’heure, les retards ne sont pas tolérés. Un retard = 0,5pts et au bout d’un certain nombre de points c’est un avertissement et au bout d’un certain nombre d’avertissements, c’est le licenciement…
  • Ah et, cerise sur le gâteau, vous aurez des chaussures moches.  Comme on peut l’apercevoir sur la première photo de cette article, c’est pas sexy. Elles sont fournies par l’entreprise, vous pourrez choisir entre plusieurs paires mais… Quoiqu’il arrive… Elles seront moches, c’est ainsi.

En espérant que tout ça vous permettra de vite maitriser votre environnement professionnel et vite passer à autre chose : Le plaisir !

Vous avez le profil !

22 Mar

Partir ou ne pas partir ? Vais-je me plaire à Little Lake Bryan ? Vais-je m’entendre avec les autres CP ? Avec mes supérieurs ? Comment sera l’ambiance ? Comment sera mon travail ? Est-ce qu’il me plaira ? Aurai-je le mal du pays ?

Tant de questions auquel cet article devrait répondre… Ou pas. En tout cas, il devrait tout de même vous éclairer sur votre compatibilité avec le programme. Selon le profil, la personnalité, le caractère ou les capacité que vous avez, vous correspondrez plus ou moins à l’ambiance du programme. Enfin, pas de panique, ne pas coller à certains points de cet article ne veut pas dire que vous ne vous éclaterez pas :)

Voici donc :

In Love

Laisser son amour à la maison pour aller travailler à Walt Disney World est dangereux. De nombreux couples, même de longue date se sont séparés durant mon séjour. Il faut dire que 3 mois sur l’Île de la Tentation, ça fait long. Entre jeunes, avec des fêtes tous les soirs, beaucoup d’alcool et peu de vêtements, ça chauffe les esprits.

Ca fait Île de la Tentation, non ? ;)

Ca fait Île de la Tentation, non ? ;)

Mes petits conseils :

  • Venez en couple : Et oui ! Quoi de mieux pour éviter le manque que d’éviter sa cause ? Pas de séparation, pas de manque, pas de manque, pas de doutes, pas de doutes, pas d’engueulade, pas d’engueulade, pas de séparation, et la boucle est bouclée ! Un petit couple de Français était présent durant mon séjour et mis à part quelques éclats de voix de ci de là de Patterson Court, ils n’ont pas du se sentir seuls pendant ces 3 mois.
  • Ayez l’esprit ouvert : Les Américains (tous pays confondus) sont beaux, il fait chaud, l’alcool coule à flot… Se dire que tout ce qui se passe à Little Lake Bryan reste à Little Lake Bryan me semble plus simple à gérer pour tout le monde, non ? ;)

Associable

Outch, ça peut poser problème. Le site de Walt Disney World, ainsi que les résidences proposées par l’entreprise sont assez isolés et il n’y a pas grand chose d’autre à faire que de sortir avec ses amis/collègues/colocataires donc si vous n’avez pas ce pré requis,  vous risquez de ne pas trop vous amuser.

Hispanophone

BANCO ! Une bonne partie de vos futurs collègues seront originaires de Puerto Rico ou le Mexique ou le Pérou donc si vous pouvez faire partie de toutes les conversations, ça pourra vous être d’une grande aide. D’autant plus que les Mexicains viennent aussi en tant que CP donc dans les résidences, vous serez de toutes les fêtes ! Cela dit, attention, un niveau collège ne vous aidera pas hein, faut pas rêver non plus !

Créolophone (Sachant parler Créole)

Là aussi, ça peut être intéressant. Peut être un peu moins que l’Espagnol parce que la population hispanophone est plus importante que la Créole qui est, en plus, peu représentée dans les résidences mais tout de même. La raison est simple : Beaucoup d’Haïtiens travaillent à Disney donc vous en faire des amis ne peut qu’être positif. En plus, ils sont assez taquins donc vous serez à l’abris de leurs blagues ;)

Fêtard

Alors là, vous allez vous amuser ! Il y a des fêtes tous les soirs ! Et je dis bien « des » fêtes ; Il y en a pour tous les goûts, des boîtes à Downtown Orlando, des before dans des bus, des fêtes chez les CP, chez vos collègues résidents d’Orlando, des soirées Latina, des Pool Party, des jeux… Tout quoi ! De quoi en prendre plein les oreilles et… Plein le foie. Bref, ne ratez pas ça, c’est pas toute sa vie qu’on peut boire dans les gobelets rouge !

De quoi vous faire baver :

Si vous n’êtes pas fêtard, sachez que peu d’occupations s’offrent à vous dans les environs du Resort. Les parcs, un cinéma à Downtown Disney, visiter la Floride (Qui n’est pas passionnante)… C’est à peu près tout ce qui sera faisable malheureusement… A vous de voir si vous pensez pouvoir vous débrouiller :) Si vous avez le profil suivant, vous ne vous ennuierai jamais !

Disney Addict

Warning, il y a deux possibilité possiblement possibles :

  • Vous allez kiffer ! Kiffer chaque jour de votre séjour, jours de travail, jours Off, nuit, matin, midi, ce sera l’orgasme le plus long de votre vie. Travailler en costume, dans un décor enchanteur, en musique. Croiser tous vos personnages préférés, aller dans les parcs quand vous le voulez, vivre au milieu d’une agglomération Disney… LE RÊVE !!
    Ou
  • Vous allez être dégoûtéEs : Blanche Neige qui fume, les poubelles Back & On Stage, le travail, les horaires, les Guests… PLUS JAMAIS !

Moi j’ai kiffé mais à vous de voir ce que vous pressentez ;)

Etudiant Fauché

Si vous n’avez pas trop d’argent, je tiens à vous prévenir qu’à moins de travailler vraiment dur, vous ne gagnerez pas d’argent durant votre programme. Vous en perdrez plutôt, non pas que la vie, sur place, soit cher ou que votre salaire soit insuffisant mais, le billet d’avion et tous les autres frais conséquents (Visa et autres frais administratifs, visites sur place etc.) constituent un investissement qui vous ne rembourserez sûrement pas.

Billets verts

Problème physique

Attention, le travail à Disney est très physique, aussi bien en France qu’en Floride, une de mes amies sur place a du terminer son programme plus tôt parce que son genou la faisait souffrir. Faites attention de ne pas avoir un vrai problème physique avant de partir. Je ne veux pas être trop alarmiste non plus mais ne soyez pas imprudent :)

Frileux

Prévoyez une petite laine parce que l’incohérence de températures entre l’extérieur (35° – mini short) et l’intérieur (20° + ventilation), c’est dur.

Première Semaine

11 Déc
La première semaine, à Walt Disney World,
c’est paperasse et bourrage de crâne !

Présentation TWDC

        On vous donne RDV quelque part, vous faites la queue, vous arrivez à un bureau, on prend votre DS 2019, on enlève une agrafe, vous passez à un autre guichet, on remet une autre agrafe, on prend votre passeport, on note des infos, vous passez à un autre bureau, on vous rend votre passeport et votre DS 2019 avec un autre papier à donner à une autre personne qui regarde vos papiers et vous les rend et on vous prend en photo et on vous donne une carte et on vous donne RDV pour le lendemain… Pour le même ballet. Et c’est comme ça pendant 3 jours. C’est pas déplaisant mais juste d’un con… !

        Enfin le gros avantage c’est que c’est plutôt court… Ca ne prend en général qu’une demi journée et vous laisse donc le temps de commencer à visiter les environs, faire les parcs et bien entendu, vos premières courses ! Mon conseil perso c’est d’ailleurs de connaître votre environnement et de visiter les parcs le plus vite possible, histoire d’être libre ensuite pour des activités plus difficiles à organiser :)

Wal Mart

        La deuxième phase de la première semaine c’est, comme dit plus haut, le bourrage de crâne ! Je vous la fais courte (Car vous aurez largement le temps de comprendre le message), vous êtes sur le point de travailler pour une énorme multinationale et vous n’avez pas intérêt à violer les règles. Le mot « terminated » devrait revenir assez souvent… On ne boit pas si on a moins de 21 ans, on ne laisse pas un mineur boire, on se drogue pas, pas de sites pornos, pas de bougies dans vos apparts, pas de menaces de mort ou de suicide, pas d’invités après 1h, pas trop de bruit, pas de bazar… Bref. Tout ça est joliment emballé dans des vidéos des soirées et événements à venir (Ou passé) et la pilule passe…

        Et pourtant, les évènements organisés par Price Management (L’entreprise qui gère la vie dans les résidence) ne sont franchement pas top ! Il paraît que l’année précédente, tout était différent, détendu, cool, sympa. Je sais que 2012 annonce la fin du monde mais de là à faire des événements aussi pourris… En gros, c’est organisé comme si vous étiez des gosses de 5 ans. On fait la queue, en rang, on fait des chorée, on prend un p’tit goûter, on joue au Bingo… Bref !

        Heureusement, il y a la découverte de votre nouveau chez vous ! Comme précisé dans l’article précédent, les appartements sont vraiment sympas !  Paraît-il, c’est toujours le cas dans des espaces de type « campus » mais quand on connaît pas, ça fait plaisir d’avoir piscine et salle de gym à disposition, appartement en bon état et bien fourni.

        Les débuts à Walt Disney World ne sont pas bien brillants mais les choses s’arrangent petit à petit, ne vous inquiétez pas :)

Atterrissage

11 Déc

Avant toute chose, quelques mots à propos des premiers pas sur le sol Américain :

        A la sortie de l’avion, il y a une file d’attente… Et oui, on arrive dans un complexe Disney, ne l’oubliez pas. Cette file d’attente dure environ une éternité (surtout quand on sort d’un vol de 10h), c’est à dire le temps idéal pour commencer à angoisser en voyant l’alignement de bureaux de DOUANIERS qui nous attendent. Pas d’inquiétude, ils ne sont pas méchants. Ils vérifient simplement vos papiers (DS2019, passeport et papier blanc cartonné fourni par IS), vous posent une ou deux questions sur ce que vous allez faire et hop, c’est tamponné, bienvenu aux Etats Unis !

Aéroport Orando

        Il est maintenant temps de trouver et choisir votre moyen de transport pour Vista Way où vous êtes attendu. Il y a plusieurs options, vous pouvez, au choix :

  • Etre très riche et prendre un Taxi privé pour Vista Way. Vous n’arriverez pas plus vite que les autres mais vous attendrez peut être un peu moins.
  • Etre plus organisé que pauvre et avoir acheté votre coupon Mears par l’intermédiaire de IS. Cette option bien que rassurante n’est pas très intéressante car votre aller simple pour Vista Way vous reviendra à $16 alors que vous auriez très bien pu…
  • Etre très pauvre et ne rien prévoir/acheter avant de partir. Vous trouverez sur place des vans pouvant vous conduire pour $10 voire moins (En fonction du nombre de personnes voyageant avec vous)

        Et là, c’est le choc ! Pour certains « Ca fait bizarre de rouler à gauche » et pour d’autre « Les voitures elles sont genre carrées… » (Certes) mais pour tous « Tout est immense ! »

        Hop hop, à peine le temps de s’acclimater à la clim VENTILÉE à 20° que vous voila arrivés au Welcome Pavillon de Vista Way. Tout s’enchaîne : On prends vos papiers, vous les rends avec une étiquette à accrocher à votre valise et, important, une autre étiquette sur laquelle est inscrit le nom de la résidence dans laquelle vous vivrez pendant 3 mois ! Vous passez ensuite dans une salle où on vous passe un film sur ce que c’est d’être ICP, on vous donne des brownies et des pommes (Servez vous grassement car vos premières courses c’est pas pour tout de suite) et hop hop, retour à la première salle. Vous récupérez vos valises, on vous sépare par résidence, vous parque dans des vans et en avant la découverte de votre… Appartement !

Chatham Square

        C’est sympa, sur la porte de votre chambre ainsi que sur votre lit, il y a un petit mot pour vous indiquer le chemin. Les apparts sont géniaux ! Bien équipés avec grand four, quatre réchauds électriques, grand micro-onde, grande table à manger, canapé, baignoires, dressing… Tout ce qu’il faut quoi ! Enfin non, pas tout. La première nuit sans oreiller et sans couette, c’est dur… Bonne nuit.